les auteurs

Anne-Laure Boyer travaille sur le croisement entre récit de vie, imaginaire collectif et mémoire des lieux. Sensible à la question du déplacement forcé et à la place des habitants, elle déploie ses projets sur du temps long, en résidence dans des territoires où elle propose des processus de création ouverts et partagés qui invitent les participants à échanger autour de leurs mémoires individuelles et collectives pour en dresser de nouvelles représentations, convoquant différentes approches, comme le documentaire, le dessin, la photographie, la vidéo ou la cartographie. Elle a travaillé en France, en Espagne et au Maroc sur différentes situations de mutation comme la démolition de logements sociaux et la Rénovation urbaine, la vie en maison d’enfants, le Mémorial du camp de Rivesaltes, et les villages engloutis dans les barrages hydrauliques.

Emmanuel Espinasse développe une pratique de la bande dessinée qui interroge la narration dans l’espace de la page et celui de l’écran, puis dans l’espace d’exposition : édition, installation, projection, et œuvre interactive. Il est l’auteur de récits en trois dimensions : certains, à taille humaine, demandent au visiteur de déambuler entre les planches pour parcourir l’histoire ; d’autres, sous la forme de séries d’objets en volume, brouillent la frontière entre lecture et contemplation. Des expérimentations menées seul ou en collectif qui ont donné lieu à de multiples expositions et publications digitales.
Parallèlement, il enseigne les arts graphiques et publie ses illustrations et ses histoires dans la presse documentaire, militante ou jeunesse, distillant un univers surréaliste et coloré, dans lequel poésie et politique s’entremêlent volontiers.

Marc Vernier a démarré une activité de dessinateur et graphiste vidéaste dans les années Métal Hurlant avant de devenir designer en communication visuelle. Il développe également une œuvre plastique protéiforme qui propose une vision amusée et absurde du monde, déclinée sous forme de dessins, photographies, volumes et vidéos, sous le nom de Marc Adi. Il a également été directeur d’un collectif d’une centaine d’artistes auteur d’événements atypiques en espace public, producteur et réalisateur de fictions courtes et burlesques diffusées sur Canal + et de clips musicaux avec la scène rock bordelaise dans les années 90. Des compétences de direction de projet et de maîtrise d’œuvre et un attrait pour le techniques de fabrication qu’il investit à présent dans des projets artistiques personnels ou collectifs.